Nous ne pourrons pas vivre sereinement dans le monde tel qu’il se profile : changements climatiques, effondrement de la biodiversité, accroissement des inégalités… C’est pourquoi nous, habitantes et habitants du pays d’Arles, devons prendre nos responsabilités.

Engagés pour un futur vivable et désirable pour tous, nous avons créé un mouvement qui redonne du sens au « politique », un mouvement par et pour les citoyen.ne.s  afin de construire ensemble un avenir commun.

Il y a quelques mois, le collectif CHANGEONS d’AVENIR s’est lancé dans la campagne municipale. Aucun.e de ses membres n’avait d’expérience politique, mais nous étions toutes et tous convaincu.e.s de l’urgence de mettre la question écologique au cœur des politiques locales.

Aucune logique partisane ne guide les choix de CHANGEONS d’AVENIR, même si cet engagement écologiste ne peut, à nos yeux, que s’inscrire dans une politique de gauche. L’ultra-libéralisme est intrinsèquement incompatible avec l’urgence de résilience que nous connaissons aujourd’hui. Nicolas Koukas, dans son programme, s’était déjà engagé plus que les autres candidat.e.s pour la transition écologique. En accueillant au sein de sa liste six membres du collectif CHANGEONS d’AVENIR, en nous offrant des délégations importantes sur les questions de biodiversité, de démocratie participative, d’éducation à l’environnement, de continuité et d’égalité territoriale, il acte une volonté de véritablement œuvrer à la mise en œuvre d’une politique de transition et de résilience. CHANGEONS d’AVENIR veut saisir cette chance car nous n’avons pas le temps d’être timoré.e.s, nous n’avons pas le temps d’épargner nos forces quand une opportunité de faire changer les choses se présente !

CHANGEONS d'AVENIR n'était pas invité sur le plateau de France 3, mais nous avons quand même répondu aux questions!

Intervention de Cyril Girard - 04 mars

Intervention de Virginie Maris - 04 mars

Damien Carême soutient CHANGEONS d'AVENIR

Cyril Girard en entrevue à RPA