Urgence globale

Les scientifiques sont unanimes : l’humanité et la vie sur terre, telle que nous la connaissons, sont entrées dans une phase critique. Nous vivons déjà le bouleversement climatique, la sixième extinction de masse, la pollution de l’air et des sols et l’épuisement des ressources naturelles. Ces phénomènes ont des conséquences désastreuses : incendies monstres en zone tropicale, multiplication des cyclones, guerres commerciales, réfugiés climatiques, violences engendrées par les inégalités…

Nous ne pourrons pas vivre sereinement dans le monde tel qu’il se profile. C’est pourquoi nous, habitantes et habitants du pays d’Arles, ressentons une urgence inédite. Ce sont nos pratiques économiques et industrielles qui bouleversent l’écosystème Terre et dégradent les conditions de vie de millions d’êtres humains ici et ailleurs. Nous devons prendre nos responsabilités. En pleine conscience de cette réalité, engagés pour un futur vivable et désirable pour tous, nous voulons, ensemble, créer un mouvement qui revienne au sens premier du « politique » : qui concerne les citoyennes et les citoyens.

Enjeu local

Sur ce contexte global il convient de poser un constat local. Chaleurs excessives en été, montée du niveau de la mer, sécheresse rendent notre territoire particulièrement vulnérable aux changements qui s’annoncent. Par le passé, nos espaces naturels et agricoles ainsi que la formidable biodiversité de notre territoire ont été sacrifiés : artificialisation des sols, pollution, intensification agricole. Il est urgent d’inventer autre chose pour notre territoire.

La bonne nouvelle, c’est que les solutions existent. Elles sont nombreuses et enthousiasmantes. On considère que 50 à 70 % des leviers d’action contre le bouleversement climatique sont locaux. Il s’agit des politiques d’urbanisme, de transport, d’aménagement qui peuvent transformer notre canevas social, notre modèle agricole et notre économie. Ces leviers s’activent au niveau de la commune, de la communauté de commune, ou de la future Métropole, des instances dans lesquelles siègent les élus locaux. Nous faisons nôtre la devise « fin du monde fin du mois, même combat ». 50 ans de marasme économique nous prouvent que le plein emploi, ça n’existe pas avec le modèle actuel. Nous sommes persuadés qu’un modèle différent, qui s’appuie sur les énergies et les ressources locales, est porteur de prospérité économique tout en assurant la préservation de notre environnement et de notre qualité de vie.

Notre territoire est un condensé des enjeux globaux : industrie, agriculture, biodiversité se côtoient. C’est un formidable laboratoire pour réussir le défi de la transition écologique, ensemble. L’aventure du changement ne peut être que belle et porteuse d’espoir.

Un nouveau pacte

Les partis traditionnels nous ont proposés maintes fois des changements qui ne sont jamais arrivés. Il faut rompre avec l’offre politique actuelle, puisque c’est elle qui nous a mené à cette impasse.

L’heure est à la construction d’un nouveau projet qui lie les citoyens et leurs élus. Un pacte écologique, social, économique et politique. Un nouveau paradigme qui fait de la préservation de l’environnement et de la biodiversité, de la qualité de vie, la question centrale de toute décision, et qui remet la démocratie au centre des processus de décision. L’avenir ne peut se construire qu’ensemble.

Ensemble

Aujourd’hui, nous vous proposons de ne plus être spectateur de ce qui se joue sur le territoire. Nous vous invitons à agir concrètement pour le changement.

Notre ambition est de construire, collectivement, un projet enthousiasmant pour mieux vivre, ensemble, sur un territoire qui mérite mieux que les projets qui se dessinent. Face à l’urgence écologique, climatique, sociale et économique, venez contribuer à l’élaboration d’un projet différent, à la hauteur des enjeux du XXI siècle pour le pays d’Arles. Vous pouvez signer la pétition pour nous encourager dans cette voie. Vous pouvez aussi nous rejoindre dans le cadre d’un travail de proposition, d’échanges et de construction de ce projet, que nous souhaitons porter aux prochaines échéances électorales.

Il est plus que temps, ensemble, de changer l'avenir!