Décharge illégale à Saliers

Il y a quelques jours, un élu Changeons d’Avenir a été alerté d’une activité illégale de dépôt et d’enfouissement de déchets à quelques centaines de mètres à peine de Saliers. Les photos prises parlent d’elles-mêmes. Durant plusieurs jours, aux vues de tous, de nombreux camions se sont relayés pour venir déverser des tonnes de déchets, qui étaient aussitôt enfouis dans le sol à l’aide d’engins de chantier. Cela aurait sans doute continué si la gendarmerie, prévenue, n’avait pas commencé à venir surveiller le secteur.

Malheureusement le mal est fait : pollution des sols, menace sur la nappe phréatique, sécurité publique, tout cela au sein même d’un Parc Naturel Régional, sur un secteur classé Natura2000 (directives habitat et oiseaux), ZNIEFF et Réserve de Biosphère.

Cet événement n’est pas le premier du genre sur notre territoire. C’est un problème important et de plus en plus récurent, mené par de véritables bandes organisées. Au printemps 2020, c’est sur une grande propriété privée de Saint-Martin-de-Crau qu’avait été découverte une zone de décharges et d’enfouissements illégaux de déchets. Le risque de voir proliférer ce genre de pratiques est réel, dans des secteurs reculés et à l’abri des regards indiscrets. Car la gestion des déchets est de plus en plus souvent confiée à des sociétés qui usent de pratiques illégales. Cette activité rapporte beaucoup d’argent et les bandes mafieuses se sont constituées, qui ont trouvé un nouveau moyen de s’enrichir à moindre risque.

La multiplication de ces sites d’enfouissement illégaux est aussi entretenue par l’absence de poursuite judiciaire des élus. Nous sommes pourtant en droit d’attendre une réaction forte des responsables locaux, d’autant que la gestion des déchets, confiée aux intercommunalités, est du ressort de nos collectivités. Comment peut-on accepter que des terres de Camargue ou de Crau deviennent des décharges illégales et mafieuses ? Comment endiguer le problème si les collectivités ne poursuivent pas pénalement ceux qui dégradent et polluent notre territoire?

L’équipe municipale arlésienne a fait de la sécurité son cheval de bataille, à grands coups de millions pour des caméras en centre-ville, un nouveau centre de surveillance et un commissariat flambant neuf. Affichant dans ses priorités la lutte contre la mendicité ou l’occupation illégale du domaine public, cette municipalité montre du doigt et met tous les moyens à combattre une délinquance dont elle a déjà choisi les auteurs, pour sécuriser, avec plus ou moins de succès, le centre-ville. Mais elle ignore totalement une autre forme de délinquance, la délinquance environnementale, tout aussi dangereuse pour notre sécurité et notre qualité de vie, et qui rapporte énormément d’argent à de véritables mafias. Bien que de nombreuses enfreintes à la loi aient été constatées lors de l’affaire de Saint-Martin-de-Crau, Monsieur de Carolis, président de l’ACCM, n’a pas souhaité porter plainte contre ces actions illégales, préférant attendre un constat de pollution de la nappe phréatique. Il n’était pas davantage présent pour condamner les pratiques de certains agriculteurs qui utilisent des produits phytosanitaires interdits qui se retrouvent dans les eaux de surface, pas plus qu’il ne s’est manifesté pour exiger la mise aux normes de l’usine Fibre Excellence à Tarascon.

Lorsqu’on est Président du Parc naturel régional de Camargue, Président de l’ACCM, Maire de la ville, ne pas porter plainte contre les délits environnementaux, c’est envoyer un message de laxisme aux contrevenants. À Changeons d’Avenir, nous ne pouvons cautionner une telle indifférence vis-à-vis des délits environnementaux et de leurs impacts sur la santé et la sécurité de nos concitoyennes et de nos concitoyens.

1 Comment

  1. Anthony

    Bonjour,
    merci de faire remonter ce genre d’information . En tant qu’habitant de la Camargue j’ai vraiment l’impression de ne pas voir notre territoire évoluer de la bonne façon. J’ai l’impression depuis des années que l’urbanisation ne cesse de s’étendre et tout ça devant l’état qui ne fais plus rien pour calmer le jeux (alors que ne sommes en zone agricole et dans le parc de Camargue). Je me méfis vraiment du contournement autoroutier. J’ai bien peur qu’une zone urbaine pourrai se développer tout autour. Carolis porte un visage de défenseur des traditions pour séduire mais applique une politique du libéralisme économique (tout l’inverse du conservatisme) . Je ne fais pas parti de votre association mais il serai intéressant d’échanger nos points de vue. A très bientôt.

© 2021 Changeons d'avenir

Theme by Anders NorenUp ↑